Marine Lanier

8 semaines durant l'été automne 2022

Résidence en partenariat avec le Centre d'art et de photographie de Lectoure.

Les photographies de Marine Lanier sont à la fois engagées et politiques, oniriques et poétiques. Elles ne résolvent rien. Elles ouvrent des pistes, des chemins de traverses, des portes dérobées.
On rencontre dans son univers des pays imaginaires, des cartes aux régions inconnues, des climats perdus ou des civilisations disparues…

 

Née en 1981 à Valence, Marine Lanier vit et travaille entre Crest et Lyon. Après des études de géographie, lettres et cinéma, elle est diplômée de l‘École Nationale supérieure de la Photographie d’Arles en 2007. Aujourd’hui, elle est représentée par la galerie Espace Jörg Brockmann en Suisse. Son travail est exposé en France et à l‘étranger et ses œuvres font également parties de nombreuses collections et institutions publiques et privées (CNAP, Musée d’art et d’archéologie d’Aurillac, BNF, Centre d’arts plastiques de Vénissieux, Artothèque de Grenoble, Fondation Louis Vuitton...).



Les Contrebandiers

Elle a été lauréate en 2018, d’une bourse du CNAP pour le projet Les Contrebandiers. Elle poursuit actuellement cette série dans les Pyrénées avec le soutien de la Résidence 1 + 2 Photographie et sciences Toulouse, du Centre Photographie de Lectoure, du Bus espace culturel mobile. La série Les Contrebandiers est une évocation poétique d’une marginalité discrète et nomade incarnée par les quelques silhouettes humaines qui la peuplent. Ces dernières dialoguent avec des paysages de montagne qu’elles pourraient avoir traversés et des objets de fortune – un gobelet de fer blanc, un couteau, un livre – qui pourraient leur appartenir.

 


Photographe mais pas que...

Parallèlement à sa pratique photographique elle déploie son travail à travers l’écriture et le cinéma. Sa pratique de l’écriture est hybride et revêt diverses formes qu’elle associe à ses expositions. En 2021-2023, Marine Lanier travaille sur deux textes plus amples, Falco et Chien du soleil qui feront l‘objet d‘une publication. La Maison des Écritures accueille alors la photographe en résidence pour lui permettre de poursuivre ses manuscrits et son projet photo en collaboration avec le Centre d’art et de photographie de Lectoure.

 

En plus de soutenir l'avancement de son manuscrit, des temps de résidence seront dédiés au travail de terrain. Avec l'aide de nos partenaires comme la DRAC, la communauté de communes du Savès, et la ville de Lombez, Marine Lanier ira à la rencontre des personnes habitant le territoire : des lycéens de Samatan, des classes de primaires et maternelles, des animateurs d'ALAES, les participants de la Clé des Champs... La Maison des Écritures tient également à faire découvrir et avancer sa pratique du cinéma qui s'intègre à son travail écrit et photographique. En effet, Marine enseigne aussi le cinéma sous la forme de séminaires articulés autour de la question de notre besoin d’appartenance à l’école Bloo de Lyon et travaille sur deux projets de films Un Faucon au poing et Les Garçons de la forêt rouge.

Biographie (partielle)

2023

Publication d'une monographie aux éditions Poursuite,
Le Soleil des loups, accompagnée par un texte de l’écrivain Rick Bass.

 

2018

Lauréate d’une bourse du CNAP pour le projet Les Contrebandiers.

 

2016

Publication d'une monographie aux éditions Poursuite,
Nos feux nous appartiennent, accompagnée par un texte
de l‘écrivaine Emmanuelle Salasc-Pagano.

 

2007

DNSEP, École nationale supérieure de la photographie d'Arles (Master Européen)

 

2004

CAP de Photographie, École EFET, Marseille

 

2003

Licence Cinéma, Université Lumière Lyon 2

 

Expositions (récentes)

2022

Une ancre jetée à la mer

 

2020-2021

Azimut

 

2020-2022

Les Contrebandiers

 

2020

L'ile Fauve

 

2018-2021

Le soleil des loups

 

2017-2021

Nos feux nous appartiennent

 

2017

Le capitaine du vaisseau

Sévigné, épistolière du grand siècle

Dire la bonne aventure

Fotofilmic

 



Télécharger
Lanier_dossier_artiste_BD.pdf
Document Adobe Acrobat 11.5 MB