Fabienne Yvert

15 mai - 3 juin 2017

Elle propose aux lombéziens des portraits d'eux tout particuliers : "quelques lignes dans la main". Il s'agit d'une longue série de clichés photographico-poétiques où chacun écrit les mots qui le racontent. Fabienne Yvert sera dans les rues, commerces et associations de Lombez du 29 mai au 3 juin.

 

L'expo sera à découvrir mi-septembre à l'occasion du 10e anniversaire de la Maison des écritures.

 

Auteur, poétesse, typographe, artiste plasticienne.

 

Née en 1962, elle habite actuellement à Marseille. En 2016-2017, elle est artiste associée avec la Cave Poésie de Toulouse. La Médiathèque José Cabanis de Toulouse lui consacre une exposition au printemps 2017.

 

Outre le livre, sa poésie s’empare de supports variés : céramique, porcelaine, estampes, peintures & dessin, feutre, tricot, couture, lampes « méccano »…

 

Elle participe également à des propositions croisées avec d’autres artistes (danseur, photographes, plasticiens, designer…) pour réaliser des performances, spectacles, lectures, créations, éditions…

 

Son univers poétique, principalement dédié à l’exploration du quotidien, au bricolage de tous les jours, se marie à une expérience typographique et artistique sans cesse renouvelée.

 

Son site

 

Bibliographie (non exhaustive) :

 

Faire un carton, La ville brule, 2017

Souvent j’oublie d’être libre, Le Tripode, 2016

Sampler, éd du Tripode, 2014

            Encaisse, La ville brule, 2014

Je n’écris plus, rééd. augmentée, Galaade, 2013

L’endiguement des renseignements,  Le Tripode (Attila), 2012

Y en a marre d’être pauvre, La ville brule, 2012

Télescopages, Le Tripode  (Attila), 2010

Quand on nait dans les choux on y reste, Harpo & Editions , 2009

Ouvrage outrage, Harpo & Editions , 2007

Rose & Madeleine, avec Véronique Vassiliou, 2006

Mémé meurt, Harpo & Editions, 2008

Par la fenêtre, Harpo &, 2005

Je n’écris plus, Harpo &, 2005

    Papa part - maman ment - mémé meurt, Harpo &, 1999